DEFINITIONS





Le Raku  (tiré de wikipédia)

"C'est dans le Japon du XVIe siècle que naît la technique du raku, fruit de la collaboration entre un maître du thé et un potier qui fondera sa dynastie. À cette époque, le raku est intimement lié à la philosophie zen. Cet échange produit une céramique simple et naturelle, dénuée de toute sophistication superflue et en harmonie avec l'esprit du thé.
Cinq cents ans plus tard, les artisans céramistes perpétuent la technique traditionnelle. Spontanée par essence et simple dans sa mise en œuvre, la réalisation d’un raku n’en requiert pas moins une rigoureuse technicité.
Le raku est une succession de stress appliqués à une pièce unique, dégourdie à 980°C : un émaillage, une rapide montée en température dans un four rudimentaire, un choc thermique qui provoque le trésaillage de l'émail, un enfumage, la rencontre avec l'eau. Autant d'événements impossibles à reproduire à l'identique pour deux poteries, tant les paramètres d'une même action sont variables.
Cependant, le respect de procédés avérés, l'observation attentive des phénomènes successifs et une certaine concentration dans l'action aident à pondérer les hasards, en vue d'aboutir à un travail déterminé."

En fait pour moi le raku c'est jouer avec le feu, l'inattendu, le hasard et toujours se faire confiance très rapidement avec les risques qui vont avec...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Bientôt Noël